Rechercher
  • ElisabethRoquaisOstéo

Tic tac tu craques !

Beaucoup d’entre vous me posent la question suivante : « Tu fais craquer toi ? Qu’est-ce que c’est ? Ce sont les os qui se frottent entre eux ? » Pour répondre à cette question, nous allons reprendre quelques bases de biochimie ! Le phénomène de craquement articulaire correspond en fait à la formation d’une cavitation dans l’articulation. La cavitation c’est la formation d’une bulle d’air au sein d’un milieu liquide initialement homogène. Ces petites bulles se forment lors des changements de vitesse, pressions ou aux endroits qui peuvent être cisaillés. C’est pour cela que certaines articulations sont d’avantage concernées que d’autres. « Est-ce qu’on peut se faire craquer tout seul ? » «  Je me craque souvent le dos ça me soulage » Vous pouvez effectivement provoquer ce phénomène de cavitation tout seul, par exemple en vous faisant craquer les doigts. Mais il faut noter qu’il ne faut pas abuser de ces craquements forcés. En effet lors du craquement se passe un étirement excessif au niveau des tissus entourant l’articulation. Lorsque la manipulation est ponctuelle et bien orientée cela ne vient pas léser les tissus alentours. En revanche à force de répétitions, de mouvements forcés il pourrait y avoir atteinte de l’environnement articulaire. Ça ne va donc pas créer de l’arthrose mais pourrait être délétère à long terme. Il existe encore peu d’études à ce sujet malheureusement. Pour les personnes qui se craquent le cou en se tordant dans tous les sens, le problème est le même. La répétition et l’intensité du mouvement, le fait de forcer ou de se mettre dans des positions non physiologiques pour vos articulations, ne font que repousser le vrai problème. Quelle est la raison pour laquelle vous ressentez des tensions au niveau du cou ? Pourquoi ressentez-vous le besoin de craquer ? Il doit y avoir une explication physiologique à cela, un problème sous-jacent. S’il y a un réel blocage articulaire, peut-être que votre ostéo vous manipulera, mais le craquement n’est pas la solution à tout. «  L’ostéo ne m’a pas fait craquer, du coup ça n’a rien changé j’ai encore mal » Nous avons, en tant qu’ostéopathes, une sorte de « boite à outils de techniques » à notre disposition afin de nous adapter à toutes les situations. Cela nous permet de vous prendre en charge à tout âge ! Cela veut dire qu’un blocage, douleur ou tension ne va pas être pris en charge de la même manière chez votre tout petit que chez votre grand-mère. Aussi : craquement ne veut pas dire soulagement ! En effet, une manipulation peut craquer sans que cela soit voulu. Ce n’est donc pas le craquement qui est à l’origine du soulagement mais bien la technique utilisée. Les manipulations structurelles, celles qui ont tendance à craquer, ne provoquent pas toujours de craquement. Cela ne veut pas dire que la technique n’a pas fonctionné puisque son but est de faire passer une information de façon rapide pour faire réagir votre corps. C’est le positionnement, la mise en tension, l’intensité et la vélocité de la technique qui feront que celle-ci sera efficace. Certes le craquement peut provoquer un sentiment de soulagement au moment de la technique, une certaine satisfaction, mais il ne faut pas s’arrêter à ça. Pour celles et ceux qui sont plus frileux des techniques structurelles, n’hésitez pas à en parler à votre ostéopathe avant la séance. Alors pendant ce confinement, attendez de voir votre ostéopathe plutôt que de vous faire craquer dans tous les sens ! Pour aller plus loin : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1004074/pdf/annrheumd00439-0036.pdf



0 vue

LE CABINET

RENDEZ-VOUS

© 2019 par Elisabeth ROQUAIS PETRESCO Ostéopathe.

  • Instagram
  • Facebook Social Icône