Rechercher
  • ElisabethRoquaisOstéo

Ces écrans qui nous mettent à cran...


Ah ces fameux écrans, ils font parler d’eux ! Et il y a de quoi.


Pour de multiples raisons l’utilisation des écrans de manière prolongée, et avant un certain âge, mérite d’être discutée.


Alors que l’utilisation des écrans connait une croissance exponentielle chez les enfants et ados, les théories concernant leurs impacts sur la santé se multiplient. Certaines affirment qu’il existe une corrélation entre la santé psychologique et l’exposition aux écrans, d’autres une corrélation avec la structure cérébrale. D’autres théories quant à elles réfutent les précédentes. Tout cela peut devenir un peu confus… Comment s’y retrouver et prendre du recul sur ce sujet qui fait polémique ?


Je pense qu’il faut d’abord s’intéresser à la réalisation des études menées. Pour certaines, lorsqu’il est question d’écrans, cela fait référence aux jeux vidéos, aux dessins animés, à la télé. Ici les enfants sont passifs, leurs imagination et esprit critique ne sont pas ou peu stimulés. A contrario, certaines études ont évalué l’impact de jeux cognitifs, interactifs sur le cerveau des enfants. Ici la stimulation est différente.


Les critères d’inclusions des études sont aussi à examiner. Une étude réalisée sur des adolescents n’aura pas la même visée qu’une étude faites sur des enfants en primaire ou encore lors de la petite enfance. Le cerveau n’étant pas au même stade de développement, les influences sur celui-ci seront différentes.


D’autres études seront nécessaires pour connaitre réellement l’impact des écrans, selon leur type et leur durée d’exposition, sur le cerveau et comportement des enfants selon leur âge.


Toutefois certaines conséquences sont à prendre en compte :

- Troubles du sommeil

- Troubles du comportement (isolement, agressivité, attention…)

- Troubles somatiques liés à la non-activité physique : un enfant qui passe plus de temps devant un écran se dépense moins. Il devient sédentaire et cela provoque des troubles musculo-squelettiques mais peut aussi entrainer un problème d’obésité.

- Troubles d’apprentissage : la lecture de livres, comparée à un jeu vidéo, développe dores et déjà le vocabulaire du tout petit, ce qui l’aidera pour son apprentissage.


Pour pallier ces effets néfastes des écrans sur les enfants, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a listé plusieurs recommandations. Vous pouvez les retrouver ici :


https://www.who.int/fr/news-room/detail/24-04-2019-to-grow-up-healthy-children-need-to-sit-less-and-play-more



Morale de l’histoire : même si les écrans nous paraissent parfois comme la solution de facilité, laissons place à leur imagination, à la découverte mais aussi à l’ennui qui peut être bénéfique dans ces processus !



Si vous souhaitez lire quelques études sur le sujet en voici :


https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00127-019-01825-4


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31727084



#osteopatheauray #osteopathie #osteopathe #sante #mieuxetre #ados #adolescents #ecrans #expositionauxecrans #enfants #therapiemanuelle



12 vues

LE CABINET

Espace Océane

17 rue du Danemark

56400 Auray

RENDEZ-VOUS

Doctolib

ou par téléphone

07.76.18.82.83

© 2019 par Elisabeth ROQUAIS PETRESCO Ostéopathe.

  • Instagram
  • Facebook Social Icône